Des éléments végétaux figurent sur la majorité des monuments aux morts : palmes, couronne de laurier, feuilles de chêne, olivier, épis de blé, cyprès ou ifs.

 

      La palme, symbole chrétien du martyre signifie le deuil, l'affliction.  

 

     

 

  Gardant ses feuilles vertes même en hiver, le laurier est le symbole de l'immortalité.

 

  Mythifié par les Grecs, sacralisé par les Romains, il incarne aussi la victoire triomphante, les vertus militaires. 

 

 Présente sur de nombreux monuments, cette couronne est parfois brandie ou le plus souvent apposée sur le monument.

 

   

 

 

 

La feuille de chêne symbolise la force, la puissance mais aussi les vertus civiques ; les épis de blé reflètent l'image de la jeunesse fauchée par la mort ; l'if, par sa verdure permanente et sa longévité, symbolise, comme le laurier, l'immortalité.

  

 

 

 

 

 

Tous ces éléments végétaux souvent imbriqués les uns avec les autres se mêlent aussi aux ornements militaires évoqués dans le chapitre précédent.